Nathalie Louvet

Après une scolarité classique, jusqu’à l’obtention d’un bac S en 1995, je me suis dirigée vers une formation d’animatrice (BEATEP) puis d’éducatrice (CAFME), en alternance. Après cette expérience de 6 années, j’ai choisi de me diriger vers un métier manuel avec un projet bien précis.

Tout commence par une passion commune avec mon frère pour l’art et la décoration et la volonté de créer.

Nous avons donc mûri un projet de création d’entreprise qui m’a amené à suivre une formation de tapissier d’ameublement en alternance pour obtenir le CAP en 2003. Nous avons donc créé notre société, L’Atelier des Savoir-Faire, fin 2004.

Nous proposions des travaux de restauration ou de transformation de meubles ou d’objets. Cela comprenait la tapisserie, quelques travaux d’ébénisteries et la peinture (patine, céruse, trompe l’œil…). Après 10 ans de travail commun, nous avons fait le choix de liquider la société. Dans la continuité, j’ai donc poursuivi mon travail de tapissière sous une forme juridique individuelle, l’auto-entreprise.

En ce qui concerne les cours, j’ai toujours eu de la demande de particuliers qui souhaitaient découvrir ce savoir-faire ou restaurer eux-mêmes leurs sièges. Après 5 années d’expérience, j’ai aussi fait le choix d’accueillir des stagiaires scolaires. C’est en 2012 que j’ai commencé à donner des leçons à des particuliers, tous les lundis matins pendant 3H, avec 4 personnes maximum. Mais j’ai des demandes que je n’arrive pas à satisfaire, comme des stages sur une semaine, avec des journées entières. A l’atelier, je n’ai ni chauffage, ni toilette et même si j’ai un espace de travail très agréable, je suis quand même limité en place.

Nathalie – Atelier au sein de Sanga’G / Son atelier